Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 17:52

R_Grenade-DAC.jpgLe travail de Directeur des Affaires culturelles (DAC) requiert beaucoup de curiosité et de pragmatisme à la fois. Il doit contribuer à alimenter la réflexion stratégique du développement culturel local par la veille, la pratique du terrain, le travail en équipe pluridisciplinaire et, pour ses équipes, la formation continue.

Innover, renouveler, construire de nouveaux projets ou de nouvelles offres culturelles sur la base des expériences acquises et des spécificités du territoire où la mission de DAC s’exerce.

Il y a dans cette conception du métier de DAC à la fois un impératif méthodologique et une nécessité étique. Une exigence personnelle aussi.

 

Innover dans le secteur culturel : pour quoi faire ?

 

Un projet culturel  n'a pas pour vocation centrale d'être un laboratoire, même s’il se doit d’être  continuellement amené à inventer et tester de nouvelles approches artistiques (diffusion et apprentissage) pour s’adapter à son environnement et remplir au mieux ses missions (sensibiliser, éduquer, distraire, créer, préserver le patrimoine, ….)

L’innovation dans le domaine culturel doit donc avoir pour objectifs l’amélioration de l’existant pour mieux répondre – dans la qualité - aux attentes et besoins des publics. Pour optimiser aussi le développement  de l’offre culturelle locale.

L’optimisation peut porter sur différents paramètres, tels que : qualité, sécurité, écologie, (Agenda Culture 21), économie, efficacité, productivité, rapidité de mise en œuvre. Cependant mais chaque amélioration obtenue ne doit pas se faire au détriment des autres paramètres du processus. L’innovation doit autant que possible être porteuse de progrès, y compris social, et ne saurait se réduire ni à l’innovation technique, ni à la recherche unique du profit à court terme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires