Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 10:26

Emploi-secteur-culturel.jpgSelon les données des enquêtes sur l’emploi de l’Insee datant d’il y a 6 ans déjà, près de 2% de la population active, exercent une profession culturelle, soit environ un peu moins de 500000 personnes.

Or, l’activité économique liée à l’emploi culturel a augmenté dix fois plus rapidement que l’ensemble de la population active au cours de la dernière décennie.

Cette hausse a été singulièrement plus sensible dans le secteur du spectacle vivant.

Ce constat positif ne doit pas cependant nous faire oublier la forte croissance des contrats à durée limitée.

Ce qui indique à la fois une incontestable vitalité de l’emploi culturel dans le pays nonobstant la consolidation, dans la durée, de contrats précaires.

Cette précarité du secteur culturel en France semble en effet s’authentifier du fait du doublement du nombre de techniciens intermittents dans la période comprise entre 1986 et 1991, soit en cinq ans à peine, ce qui est considérable.

Par ailleurs, la caisse des Congés spectacles a vu le nombre des intermittents (techniciens et artistes/interprètes) tripler, passant de 40000 en 1987 à  plus de 120000 en 2002.

Dans le domaine du spectacle vivant et des activités artistiques, l’Observatoire de l’emploi culturel a estimé en 2004 que 52% des contrats établis étaient des contrats  à durée limitée et concernaient tout particulièrement les intermittents du spectacle.

Cette hausse significative liée à l’emploi à durée limitée et concernant le secteur culturel coïncide avec la hausse distinctive  de la ligne « culture » qui se voit désormais confortée dans les budgets des collectivités territoriales.

La culture représente près de 10% du budget de fonctionnement des villes de plus de dix mille habitants et plus de 15% dans les villes de plus de 150000 habitants, hors Paris.

A cela il convient cependant de souligner, pour les communes,  l’érosion assidue des dépenses d’investissement dans le domaine culturel.

Il est vrai que les communes ont massivement investi dans la réalisation  d’équipements culturels (bibliothèques, théâtres, conservatoires, salles polyvalentes, etc.), essentiellement durant les deux dernières décennies et ce pas toujours avec un souci d’évolutivité architecturale des normes  techniques et de sécurité.

Des équipements à l’époque souvent édifiés, ou aménagés, dans l’urgence et pour la plupart démunis d’une palpable pensée structurelle liée à leur propre programmation.

Un constat  qui nous autorise aujourd’hui à présumer  qu’un bon nombre  d'édifices  culturels  existant aujourd'hui dans l'ensemble du territoire,  pourraient déjà, ou à très court terme, faire l’objet d’une évidente obsolescence structurelle. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires