Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 23:42

Funambule--valuer.jpgL’évaluation de l’action culturelle, ne consiste pas seulement à mesurer, à auditionner ou bien encore à confier pendant trois mois à un cabinet d’études le soin de rassembler quelques chiffres.

L’évaluation, c’est avant tout réfléchir à des indicateurs de réussite. A des indicateurs de satisfaction.
C’est produire des critères clairs d'observation, mais plus fondamentalement encore, c’est s’interroger sur ce qui donne sens.

Evaluer signifie aussi  s’inscrire dans une véritable démarche didactique par objectifs.
Mais pourquoi une évaluation des politiques culturelles ?
Ceci n’est pas neutre car ces décisions correspondent au désir que nous avons de mesurer les choix d’investissement dans l’humain de toute une société.
Faire le choix d’évaluation d'une pratique culturelle, c’est faire le choix emblématique d’inscrire durablement la politique de développement d’un territoire donné.
Quelles sont donc aujourd’hui les exigences d’équité, d'éthique, d’égalité, de qualité ?

Comment apprécier avec précision et objectivité cela ?
Il est évident que les évaluations de l'action culturelle sensibilisent à terme l'émergence de requêtes exigeantes pour une politique qualitative locale.
Il faut passer d’une réflexion centrée sur l’aide aux communes, sur l’aide aux compagnies ou encore sur l’aide aux institutions,  à une réflexion désormais centrée sur les publics.
A l'action de territoires structurés autour de projets qualifiants.
Ce "déplacement" demande d'une part, assurément un peu, voir beaucoup, d’audace politique et, d'autre part,   pour nous :  pilotes culturels, un authentique savoir-faire méthodologique.
Analyser la culture n’est pas un exercice facile.
Cela peut  se révéler même périlleux.
Considérer le domaine culturel doit permette d’identifier le cadre exact de la représentation qui l’agite pour en être conscient et mieux, ensuite, pouvoir construire plus facilement le cadre urbain dans lequel on souhaite vivre. 
Car le but final d’une étude d’évaluation est la mise à plat d’une réalité ou d’un système sans jugement aucun autre que la réalité des faits.

Cependant est-ce la meilleure manière que de s’extraire de la réalité pour l’étudier ?
Se vouloir extérieur aux éléments et pour autant les expliquer ?
“Pratiquez-vous l’introspection ? Vous connaissez-vous vous-même assez pour parler des autres ?”.
Pas facile en effet.
Garder l’équilibre, n’est pas chose aisée lorsqu’on évalue ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Ethique
commenter cet article

commentaires