Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 01:56

d-veloppement-culturel.jpgDans les dernières décennies, la culture et ses ressources économiques se sont placées au cœur des débats autour les politiques locales.

Ces discussions passionnées se poursuivent abondamment autant aujourd’hui et parviennent encore à considérer l'enjeu culturel comme une occasion et un facteur considérable de développement économique et de cohésion territoriale.

Reste que parfois on ne sait pas trop comment s’y prendre.

Les années quatre-vingt ont particulièrement créé des attentes élevées notamment en direction du rôle du processus de renforcement du patrimoine culturel et ce que cela pouvait offrir à la croissance et au développement économique local.

Aujourd'hui la culture participe intensément dans les régions à la création de recours de développement socio-économiques très complexes  en raison notamment des  liens qui se nuent entre économie et patrimoine et qui s’avèrent intrinsèquement liés entre eux.         
Cependant ces ressources patrimoniales/culturelles ont été constamment affectées localement par des politiques non homogènes et faiblement innovantes.

Cela a eu  comme effet de susciter constamment des tensions, voire des obstacles, qui ont participé à l’insuffisance chronique des financements – publics et privés – et ce malgré la constante augmentation, enregistrée depuis les années quatre-vingt-dix,  de la demande des publics  en direction de l'offre culturelle.
Ces amples et vigoureux besoins exprimés par les usagers, tel qu'un  effet boomerang, ont eu comme conséquence d’augmenter exponentiellement les dépenses, sans que nulle intrépidité, ni innovation économique aucune,  soient parvenues à équilibrer, par des recettes renouvelées, les coûts endurés.

Les échecs de ces politiques successives conduisent progressivement aujourd’hui les élus locaux à la nécessité de repenser la perception et l’approche de chaque stratégie culturelle visant à promouvoir, avec efficacité,  le patrimoine local.

Cela les oblige à définir et à mettre en œuvre des politiques plus intégrées au territoire, plus adaptées voire : plus réactives.     
Une nécessité motivée aussi par la dévolution par l'État des prérogatives culturelles aux collectivités territoriales.

Une réalité encouragée  notamment par les lois successives relatives à  la décentralisation et qui a  abouti à un authentique désir de reconnaissance de l'identité distinctive du patrimoine ainsi que de l’importance que revêt la  culture  au niveau local.

Une conscience nouvelle qui a autorisé les élus à déclencher, un peu partout, des processus de valorisation, de conservation et d’exploitation de leurs atouts patrimoniaux.        
Il est à parier que la prochaine décennie prônera non seulement le maintien mais aussi le renforcement  et la durabilité de ces procédés   en direction de la promotion  plus rationnelle de chaque système distinctif  patrimoniale tel, par exemple,  qu’un partenariat plus appuyé et mieux valorisé avec le monde économique.

Ces mutations indispensables des mentalités vont permettre certainement d'assurer encore plus l'unité d'action au sein du développement culturel territorial, conformément à des principes transversaux de subsidiarité entre la réalité sociale, économique et culturelle de l’ensemble  du territoire.   
Le renouveau des politiques locales devra assurément s’appuyer davantage sur des déterminations capables d’impulser efficacement, sur l’ensemble des  régions, un développement harmonieux car  global.        
La culture se doit d'être de ces débats.         
Telles sont les thématiques qui s'ouvrent aujourd’hui aux débats attendus afin de bien définir la nature, les stratégies et les processus d’évaluation capables d'encore plus promouvoir les territoires par le biais d'un volet culturel modifiant la notion économique des territoires via l'élaboration d'une approche stratégique de « marketing culturel » visant encore plus à valoriser avantageusement le patrimoine comme un moyen incontournable de soutien et de renforcement   du dynamisme et de la compétitivité économique de chaque  « pays ».

Le développement culturel doit s'intégrer pleinement dans ces politiques innovantes promues  par les autorités locales.       
Les municipalités en tête.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

miss hyde 01/06/2009 11:26

je bosse bcp avec les services culturels de ma region pour faire ma promo, ce n'est pas facile de debusquer les noms et adresse mais globalement l'accueil est assez sympa et pas trop sisyphien ( si cela se dit ! )...obn week end

Sisyphe 02/06/2009 21:28



(Sourire), surtout ne guère perdre courage.


Les services culturels, un peu comme les routards, sont (très) sympa…


Merci pour ton passage.