Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 22:19

changement carrière culture.jpgL’évolution de carrière est une motivation pour les agents territoriaux, tout directeur doit y être attentif, d’autant plus qu’il

doit chercher à utiliser au mieux les compétences de chacun.

Différencier par les évolutions de carrière, c’est permettre à l’agent de se situer, par le dialogue avec sa hiérarchie, dans le contrat psychologique qui le lie à la collectivité.

Ce dialogue peut être préparé par la réalisation de bilans de compétences, il peut se conclure, dans le cadre d’un projet professionnel de l’agent et (ou) par des actions de formation.

Aujourd’hui, le droit à la formation continue formé par une loi très récente donne un cadre légal au bilan de compétences. Cette loi apporte au bilan de compétences une clarification inédite car le bilan a désormais pour objet de permettre, pour la première fois,  à des agents territoriaux, d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles, ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

Le bilan de compétences peut s’effectuer :

  • soit sur initiative individuelle ;
  • soit dans un cadre collectif. L’initiative apparaît alors, à l’instar du plan de formation continue, comme une initiative concertée.

Dans l’un et l’autre cas le bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec le consentement de l’agent concerné.
La personne qui a bénéficié d’un bilan de compétences est la seule destinataire des résultats détaillés et d’un document de synthèse.
Ils ne peuvent être communiqués à un tiers qu’avec son accord.

Le texte de la loi signifie clairement que c’est l’agent qui est à l’initiative d’une telle démarche spécifique au bilan de compétences.

Partager cet article

Repost 0

commentaires