Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 12:08

changement.jpgLes pouvoirs publics souhaitent que la réforme sur les territoires aboutisse  à une transformation profonde de la « culture » de la Territoriale.

Pour ce faire il serait également utile qu'ils puissent  associer, aux débats en cours, les agents ainsi que les usagers concernés prioritairement par ces réformes.

Comment en effet imaginer que ces importants mouvements de déconcentration qui nous attendent puissent aboutir si on y exclut les principaux intéressés ?

De même :  pour réussir cette transformation majeure, quels dispositifs d’accompagnement seront-ils mis en œuvre ?

Comment s’appuyer sur le travail et l’expérience des professionnels du service public territorial ?

Quelle écoute ?

Quel partage ?

Quel feed-back depuis « le terrain » ?

Toute réforme réussie est, en définitive,  un changement qui se prépare et qui sait avancer en s’appuyant sur le travail des professionnels concernés.

Ce travail de concertation devrait avant tout bénéficier de visées permettant d'abord la bonne compréhension des acteurs, puis leur acceptation et enfin,  leur engagement.

Formations, échanges de pratiques, accompagnements des collectivités ou des services, en difficulté doivent être organisés afin de ne pas interrompre, dans l’échec, les mutations ambitionnées.

Evidemment, au sein des collectivités, tout autant que les élus, les directeurs des services jouent une carte décisive dans la conduite de ce changement profond.

A chaque directeur il reviendra  de faciliter  la compréhension de ces mutations imminentes au sein des équipes, à leur apprentissage des nouveaux outils de pilotage qu’il faudra, avec chaque agent : créer, inventer, appliquer, évaluer …

Pas impossible donc que l’organisation de la direction  puisse aussi être revue en profondeur car les directions fonctionnelles ne seront plus identiques au passé et leur organisation se devra, en conséquence, d'être repensée.

Plus simple à dire qu’à faire, lorsque le « poids » de l’histoire plaide pour l’immobilisme …

Passer d’une organisation centralisée à une organisation décentralisée où les responsables devront savoir exercer leurs prérogatives , tant dans le domaine de l’organisation des services pour les usagers que dans l’amélioration de la qualité et de l’efficience de leurs décisions, nécessitera un schéma d’implantation dans chaque territoire à la fois déterminé et efficient afin que l’essor de chaque reforme soit progressif et que le contrôle de chaque action menée : efficace.

Partager cet article

Repost 0

commentaires