Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 11:40

Economie du LivreLe livre numérique s’inscrit dans une vaste révolution industrielle. Cognitive, aussi.

Le processus de dématérialisation du livre va assurément consentir une réduction des coûts de l’impression, du transport et du stockage. Ainsi, même pour les éditeurs qui exercent également la distribution, la réduction des volumes des stocks  comportera de significatives érosions de la facturation, donc, des gains.

Ces transformations technologiques importantes vont requérir des investissements considérables.

Il n’est pas improbable que cela n’occasionne, à terme, une double impulsion, exprimant à la fois concentration et polarisation entre éditeurs.

Grâce à l’univers du numérique, la proposition deviendra infinie. La rareté sera de ce fait déplacée. 

Elle ne s’exercera plus dans le domaine de l’offre (comme encore un peu aujourd’hui) mais dans la demande ou plus précisément dans ... l'expectative ….

Par conséquent pour capter l’attention du lecteur - tout en considérant qu’il puisse glisser d’un contenu à un autre - il faudra imaginer et aussi de créer, de nouveaux instruments de diffusion et de prescription.

La mise en œuvre de nouvelles pratiques commerciales viendra rompre avec la traditionnelle règle économique et industrielle dominante actuelle, qui associe un livre et/à un prix.

Cela favorisera l’éclosion d’abonnements, d’achats de chapitres distinctifs, de lectures en mode streaming, à la variabilité, durant notamment la période des prix littéraires, etc …

L’e-book, dans sa logique industrielle, économique et commerciale ne pourra ni survivre, ni s’implanter durablement, qu’en rompant avec  le modèle économique contemporain existant pour le livre papier.   

Tant reste encore à inventer en matière d’économie du livre … numérique …


Le livre numérique. Crainte ou confiance ? Quatre approches possibles à la problématique de l'E-book - 1/5

Le livre numérique - 2/5. L'approche à la problématique éditoriale

Le  livre numérique - 3/5. L'approche du binôme : lecteur/lecture

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JR 04/07/2013 12:52

Et ne croyez donc vous pas que le livre papier et le livre numérique puisse coexister à l'avenir? Comptablement parlant, cela reste pourtant possible!

http://www.culture-ic.com/formations/comptabilite/

Sisyphe 05/07/2013 18:08



Le livre « papier » fait de la
résistance … économique …


Voici pourquoi : en moyenne, un
livre à sa sortie coûte 20 à 25 € en version brochée et un tiers moins cher en numérique (autour de 15 €). Depuis plus une bonne année déjà, est arrivée, dans le monde de l’économie du livre,
l'édition de poche, à environ 8 €.


 Certains éditeurs : Hachette, Gallimard, Albin Michel... ont alors aligné, à la baisse,  le prix de l'e-book.


Tandis que d'autres éditeurs ont cru bon
de ne pas répercuter une baisse dans leur catalogue numérique . C’est ainsi qu’aujourd’hui l'e-book coûte deux fois plus cher que le poche. 


Pas forcément le meilleur argument -
économique -  pour attirer le public dans l'e-lecture.


 


Bref. Encore des belles années  de
cohabitation à prévoir entre  nos deux « frères ennemis » de la lecture, soyons-en donc rassurés ….