Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 10:57

réseaux culturelsEntre décentralisation et réforme des collectivités territoriales, les acteurs culturels locaux restent très attentifs aux changements qui les attendent.

Une incertitude due également à l’éparpillement actuel du secteur culturel hexagonal.

Malgré cela, nombreux sont les professionnels de la culture et les élus locaux qui augurent que l’avenir est à une Europe des échanges culturels.

Une situation idoine à mieux favoriser les contributions réciproques, les coopérations et les mobilités artistiques et culturelles.

Par ailleurs, on enregistre actuellement un nombre grandissant de dispositifs dits de « jumelage » et portant sur : l’éducation, l’économie, la prévention, la formation professionnelle, la santé, le tourisme, les services, etc.

Des cadres d’action explicites et bien mieux organisés et plus exigeants que par le passé, dont les collectivités territoriales s’efforcent, aujourd’hui, de déployer durablement et en groupement avec d’autres communes européennes.

Toutefois, rares encore sont les partenariats internationaux qui disposent d’un volet culturel clairement identifié et s’inscrivant dans une logique structurée de « réseau ».

Et pour cause : l’éclectisme dissonant des intérêts des acteurs culturels interroge à ce jour quant à la capacité de représentation, de légitimité et d’influence des réseaux culturels et artistiques européens et de leur prédisposition à travailler conjointement.

Or pour gagner, ces pratiques doivent pouvoir non seulement se professionnaliser mais également être capables de se déployer à l’extérieur de leur élémentaire périmètre d’action.

Se révéler qualifiées aussi pour dialoguer avec des autorités locales de  plus en plus sensibles aux prérogatives, à l’importance et à l'intérêt de la mutualisation des pratiques artistiques et culturelles conçues et mises en œuvre dans une logique qualitative de service public, opérant dorénavant dans une efficace logique de « réseau ».

 

Ainsi l’éclosion significative de ces réseaux culturels sera-t-elle capable de dégager une vision stratégique capable de dépasser le repli actuel des territoires ?

Sera-t-elle en mesure d’apporter aux institutions une dimension communautaire capable d’encourager la richesse du dialogue interculturel et la construction d’une prochaine politique européenne de la culture qui peine, pour l’instant, à s’affirmer ?

En quoi l'avènement et la multiplication de ces réseaux constitueront-ils des relais congruents et appropriés pour les acteurs culturels locaux ?

La Commission Européenne sera-t-elle capable en définitive, d’outrepasser à terme les intentions annoncées par l’Agenda Culturel adopté en 2007 afin de donner, à l’Europe, l’ambition culturelle qui fait malheureusement aujourd’hui défaut à son projet ?

 

Exprimez ici, si vous le souhaitez, votre sentiment relatif à :

 

La mobilité artistique et culturelle en Europe ;

L’action culturelle de l’Union Européenne ;

Le dialogue interculturel communautaire ;

Les Echanges culturels internationaux ;

Les espaces culturels et artistiques européens ;

Quel mode de fonctionnement et quelle utilité des réseaux communautaires ?

       

Partager cet article

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Voix Libre
commenter cet article

commentaires

Tinette 24/11/2010 13:44


Très intéressantes ces réflexions. Aviez vous lu le texte de Yona Friedman sur la Métropole Europe? http://elleesttroptinette.blogspot.com/2010/10/metropole-europe-par-yona-friedman.html

S'agissant de la formation des agents territoriaux, je propose que la coopération européenne soit inscrite dans le plan de formation de chaque collectivité. En premier lieu, il faudrait que tout au
long de notre vie professionnelle nous puissions nous former aux langues européennes. Ensuite, il faudrait que l'on puisse aller faire des stages en immersion professionnelle dans d'autres
collectivités européennes. En plus de découvrir l'organisation et le fonctionnement de l'administration de la collectivité partenaire, s'ajoute un véritable échange de savoir-faire, de méthodes de
travail et d'expériences. Ceci faciliterait certainement l'émergence de projets communs.

A bientôt !


Sisyphe 24/11/2010 14:05



J'ai pris connaissance de la note de Yona Fiedman avec beaucoup d'intérêt. Merci pour ce signalement.


Quant aux échanges linguistiques ou séjours d'immersion auprès d'autres territoires communautaires, les "politiques" dites de jumelages les autorisent
considérablement.


Reste à convaincre les (votre ?) DRH pour le financement.


Pas gagné, j'avoue…


Des fonds spécifiques existent pourtant pour financer ces voyages "découverte" dans le cadre de programmes européens d'échange et/ou de coopération.


Quant à l'apprentissage des langues, ma chère Tinette  ….


Là, c'est toute une autre histoire si typiquement … hexagonale …


Affaire à suivre donc, surtout pour les futures générations de la territoriale.


Je reste confiant.