Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 15:56

développement personnelJe sais, je sais. Je vais encore me faire écharper par n’importe quel ayatollah des géomancies qui tomberait – par hasard ? – sur cette note.

Vous ne pouvez imaginer le stress que ça me procure… !

Durant les récents congés de fin d’année, j’ai cru utile  d’emmener chez moi un peu de boulot fastidieux, à savoir : affiner – grâce à des tableaux Excel de mon cru - l’ensemble des informations courantes rassemblées dans les tous récents et obligatoires : bilans/évaluations/objectifs/entretiens/notations de fin d’année des équipes.

Je ne l’avais pas bien perçu lors de chaque entretien individuel, mais au moment de la mise en perspective de l’ensemble des données, j’été saisi par un abominable effroi... lorsqu’à la rubrique : « souhaits de formations », j’ai pu constater ce taux démesurément élevé, de demandes de stages en : développement personnel : (affirmation de soi, gestion du stress, etc.) ...

 J’ai distingué également  que, pour l’année 2011, ces demandes de stages en développement personnel  pour les cadres A et B, augmentent de 40%, alors que pour les deux  dernières années réunies, ces « vœux »  ne progressaient  que (!) de 15% …

L’effrayante  force des chiffres.

Ainsi pour dénouer  tout problème relationnel, avec soi-même et avec autrui, on mise aujourd’hui sur ces stages aux supposées vertus miraculeuses. Mais le sont-ils vraiment ou, au contraire, ces formations sont-elles,  la plupart du temps, illusoires pour ne pas dire inefficaces ?

Craignant déceler dans ce constat « l’émergence d’une problématique inquiétante » qui, sournoisement, serait en train de miner le moral des équipes, je me suis évertué de faire un rapide tour de piste auprès d’un certain nombre d’autres services internes et externes de la collectivité. 

Les conclusions de cette mini enquête personnelle, ont de quoi glacer le sang.  Plus qu’une prédisposition liée à un épiphénomène très localisé à un seul service ou collectivité distincte et indiquant, localement,  une possible anomalie managériale, il existe aujourd’hui autour de ces formations, un véritable engouement tout aussi démesuré qu’inquiétant.

Un constat subsidiaire, si besoin est, qui semblable à une ultime pièce du puzzle, indique peut-être, à quel point « ça ne va pas très bien » dans la Territoriale.

Car un nombre croissant d’agents semblent de plus en plus friands de ce type de stages perçus, non plus comme une bonne opportunité d’améliorer leurs compétences professionnelles, leurs technicités ou encore leurs capacités d’accélérer les carrières, mais plutôt comme un baume aléatoire pouvant adoucir les difficultés éprouvées  à combiner activité professionnelle et vie personnelle.

Une réalité qui, avec ce type de formations, a tendance à se généraliser et qui offre un baromètre utile pour toiser avec une certaine précision, l’étendue de ce mal-être qui nécrose en profondeur toute une société.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tinette 09/01/2011 15:13


Bravo ! Excellent indicateur de l’efficience du service public et de ses agents. Voilà un nouvel indicateur qui devrait figurer à tous les tableaux de bords d’évaluation des politiques publiques
!!! Je suis admirative de votre « ambition » à avoir souhaité en observer les tendances… bravo !!! Que donnerait le suivi de cet indicateur auprès des services de l’Etat avant et après la mouvance
de la RGPP ?

Personnellement jamais trouvé une seule référence bibliographique digne de ce nom sur ce sujet du « développement personnel ». Par contre, observé avec intérêt les « parcours initiatiques » des ces
ayatollah… ex-manager de la grande distribution, diplômés ou enseignants d’écoles de commerces, psychoTrucMachin à gogo… Ne manquent que les druides !


Sisyphe 09/01/2011 15:42



Je suis heureux  que mes modestes « indicateurs » produisent en vous un tel
enthousiasme.


Si vous le souhaitez, je tiens à partager avec vous,  ces simples tableaux de
bord. N'hésitez pas ... (sourire).


Guère besoin, néanmoins,  de déranger la RGPP pour si peu, juste une question de bon sens.