Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 12:23

politiques-culturelles-copie-2.jpgLe domaine artistique et culturel est aujourd’hui impacté par des conversions majeures.

L’impact des nouvelles technologies sur la production, la diffusion, l’accès à la culture, le parasitage entre elles des différenciations traditionnelles : culture d’élite ou culture populaire, culture locale, nationale ou internationale …, le renforcement et le métissage des formes artistiques entre elles, la variété des enjeux associés au thème de la diversité culturelle, sont autant de défis pour l’action culturelle, la formation artistique ou encore la recherche.

 

Dans ce cadre extrêmement changeant et en pleine mutation, la question territoriale occupe aujourd’hui une place éminente.

Comment les politiques locales, dans leur visée culturelle et leurs multiples transversalités, participent-elles à l’épanouissement des publics, au vivre ensemble et aux échanges intergénérationnels et entre cultures ?

Quelles sont les nouvelles problématiques mises en valeur par les sciences sociales dans les domaines de la culture, les territoires et la société ?

En quoi encore la recherche peut-elle éclairer la décision publique et l’action professionnelle ?

 

 

Exprimez ici vos considérations relatives aux :

 

- Pratiques culturelles des usagers : l’éducation artistique et la médiation. C’est quoi selon vous ?

- Culture, société et pouvoirs locaux en France. Peut-on envisager un développement culturel durable ?

- Comment et avec quels moyens ?

- Culture, innovation et ville créative : vos pratiques, vos usages,  vos actions et vos expériences …

- Médias et stratégies culturelles territoriales : quelle régulation politique ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Voix Libre
commenter cet article

commentaires

Tinette 04/11/2010 20:32


Bonjour,

Je suis moi-même fonctionnaire territoriale et m'interroge souvent sur l'efficience de l'action publique. Lectrice de votre blog, je vous félicite de cette invitation que vous nous faites de
partager nos réflexions. Le domaine du développement culturel n'est pas celui qui m'occupe, pour autant j'ai quelques réflexions proches des vôtres au sujet des quartiers faisant l'objet
d'importants programmes de rebouvellement urbain.

Dans ma ville nous travaillons sur plusieurs quartiers, dont certains font l'objet de démolitions reconstructions. Ces quartiers renouvellés nous les concevons comme des écoquatiers. Les
déplacements y sont doux, les espaces verts sont soignés pour introduire la nature dans la ville, les formes architecturales sont innovantes, les logements sont énergétiquement performants, les
matériaux sont sains, respectueux de l'environnement et de la santé... nous travaillons aussi à l'amélioration des équipements publics, des services et de la citoyenneté. Pourtant avec un peu de
recul le retour à la mixité n'est pas gagné dans ces quartiers. Et il y a des constats qui interpèllent. Les jeunes ménages dits classe moyenne ou bobos n'hésitent pas à venir habiter ces quartiers
quand ils sont jeunes et s'installent dans la vie active. Puis nâit le premier enfant... Puis l'enfant entre à l'école maternelle, souvent l'école du quartier. Mais trop souvent à l'âge d'accéder à
l'école primaire on s'octroi quelques dérogations avec la carte scolaire. Quand les enfants entrent au collège, la famille de classe moyenne souhaite rarement habiter le quartier d'habitat social,
même renouvellé, innovant et durable.

Ceci m'interpèle souvent sur l'efficience de notre action. Bien évidemment des moyens énormes sont investis par les collectivités, mais comment rendre la ville plus douce, plus équitable et plus
solidaire si certaines franges de la population qui en ont les moyens ne jouent pas le jeu des choix sociétaux qu'elles revendiquent pour leurs enfants?

J'imagine qu'il en va de même pour les équipements culturels. On ne peut pas demander à la puissance publique de faire sans que derrière le plus grand nombre de nos citoyens participent à l'action
publique.


Sisyphe 05/11/2010 14:10



Merci pour votre contribution, on ne peut plus pertinente et qui mérite largement d'être partagée.


Dont acte...