Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 06:37

Livre-numerique.-Horizons.jpgLe livre numérique présente aujourd’hui un changement des règles de lecture et remet en perspective un héritage vieux de plusieurs siècles. Ainsi, avec le « numérique » le lecteur doit apprendre à dissocier le livre du texte qu’il contient.

Un peu à la manière des apprentis en soins de la santé lesquels apprennent à séparer les organes de la peau.

C’est peut-être en cela que l’e-book apporte une nouvelle manière d’aborder la lecture, en persuadant  l’utilisateur que ce nouveau support ne sera l’assassin ni du message ni de la lecture mais, qu’au contraire, il peut contribuer à résoudre les deux principaux problèmes du lecteur contemporain : l’encombrement et le nomadisme…

Lorsque l’e-book sera enfin libéré de l’hérédité du livre papier - en cessant notamment de l’imiter - le « flux »  pourra enfin se transformer en l’avenir du livre.

Certes, la lecture d’un texte dans un écran perturbe encore notre mémoire spatiale car elle ne permet  pas de se souvenir l’exact emplacement d’un mot ou d’une phrase.

Un écueil que le « numérique » devra pourtant parvenir à surmonter.

D’ici là, l’ascendance du livre papier sur le numérique va préserver  sa particularité d’objet de … « luxe », car les  repères  qui circonscrivent notre mémoire de « l’espace »  n’ont pas de prix.

Mais au delà de ces conjectures, la véritable question que nous devons nous poser aujourd’hui n’est pas, n’est plus, celle relative au futur du livre - une question qui me semble déjà devenue obsolète - mais plutôt celle qui concerne la destinée du lecteur de demain.

Ce dernier devra désormais être capable d’évoluer dans un univers dépourvu de frontières définies.

 

 

Le Livre Numérique. Crainte ou Confiance ? Quatre approches possibles à la problèmatique de l'e-book - 1/5

Le Livre Numerique - 2/5. L'approche à la problèmatique éditoriale.

Le Livre Numérique - 3/5. L'approche du binôme : lecteur / lecture.

Le Livre Numérique - 4/5. L'approche de l'industrie du livre.

 


Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 11:40

Economie du LivreLe livre numérique s’inscrit dans une vaste révolution industrielle. Cognitive, aussi.

Le processus de dématérialisation du livre va assurément consentir une réduction des coûts de l’impression, du transport et du stockage. Ainsi, même pour les éditeurs qui exercent également la distribution, la réduction des volumes des stocks  comportera de significatives érosions de la facturation, donc, des gains.

Ces transformations technologiques importantes vont requérir des investissements considérables.

Il n’est pas improbable que cela n’occasionne, à terme, une double impulsion, exprimant à la fois concentration et polarisation entre éditeurs.

Grâce à l’univers du numérique, la proposition deviendra infinie. La rareté sera de ce fait déplacée. 

Elle ne s’exercera plus dans le domaine de l’offre (comme encore un peu aujourd’hui) mais dans la demande ou plus précisément dans ... l'expectative ….

Par conséquent pour capter l’attention du lecteur - tout en considérant qu’il puisse glisser d’un contenu à un autre - il faudra imaginer et aussi de créer, de nouveaux instruments de diffusion et de prescription.

La mise en œuvre de nouvelles pratiques commerciales viendra rompre avec la traditionnelle règle économique et industrielle dominante actuelle, qui associe un livre et/à un prix.

Cela favorisera l’éclosion d’abonnements, d’achats de chapitres distinctifs, de lectures en mode streaming, à la variabilité, durant notamment la période des prix littéraires, etc …

L’e-book, dans sa logique industrielle, économique et commerciale ne pourra ni survivre, ni s’implanter durablement, qu’en rompant avec  le modèle économique contemporain existant pour le livre papier.   

Tant reste encore à inventer en matière d’économie du livre … numérique …


Le livre numérique. Crainte ou confiance ? Quatre approches possibles à la problématique de l'E-book - 1/5

Le livre numérique - 2/5. L'approche à la problématique éditoriale

Le  livre numérique - 3/5. L'approche du binôme : lecteur/lecture

 

Repost 0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 08:00

Livre-numerique.jpgCertes, l’univers du numérique conquiert chaque jour,  davantage de terrain.

Dans cette avancée inéluctable, le digital  s’approprie aussi dans son sillage de multiples lieux hétérogènes des pratiques de la lecture. Cela consent aux lecteurs d’appréhender un corpus (texte) toujours plus enrichi permettant l’accès à des œuvres et à leur mise en perspective. Ceci n’aurait jamais été envisageable sans l’apparition du numérique.

Le livre numérique contribue ainsi à redonner vie et accessibilité à un grand nombre d’œuvres rares, ou encore hors catalogues.

Cependant, lire sur un écran relié à la toile transforme radicalement les modalités des usages et l’exploration des contenus. Cette pratique favorise une lecture de plus en plus erratique et fragmentée du texte.

Ce constat doit aujourd’hui permettre de nous interroger sur la capacité des nouvelles générations à lire de manière « intensive » et approfondie un texte, sans céder aux sirènes de la « navigation ».

Certains textes requièrent une lecture soutenue, patiente et concentrée.

Ces postures semblent toutefois peu adaptées à l’univers du numérique. Le succès de  l’E-book parait tellement rapide et soudain qu’il risque de remettre en cause l’idée même du texte linéaire, que le support papier nous offre aujourd’hui.

Il n’est pas impossible que, dans un futur proche, on ne soit obligés de reformater les livres d’antan afin que les nouvelles générations puissent continuer à les lire.

Paradoxalement, l’avènement de la lecture numérique semble ainsi marquer un retour à la lecture pré-moderne qui se pratiquait avant Gutenberg.  

Si cette hypothèse venait à se confirmer, cela signifierait que le livre n’aurait été qu’une parenthèse. Car, aujourd’hui, nous semblons revenir à cette lecture intermittente, dégressive et collective telle qu’elle se pratiquait avant l’avènement de l’imprimerie.

Une invention incitative à une pratique de la lecture individualiste, solitaire quoique … imaginative. 

 

 

 

 Le livre numérique. Crainte ou confiance ? Quatre approches possibles à la problèmatique de l'e-Book - 1/5

 L'approche à la problèmatique éditoriale - 2/5


Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 15:15

edition-numerique.jpgFace à l’authentique révolution occasionnée par l’apparition du livre numérique, l’édition doit conserver un rôle central dans le marché du livre. A condition toutefois que la loi puisse assurer une réglementation nécessaire à garantir une concurrence équilibrée du marché, entre petits et grands éditeurs.

Le marché du livre vit aujourd’hui une inquiétante évolution - caractérisée principalement par la démocratisation des œuvres - en avantageant plutôt les supports et les services rattachés. De fait, l’œuvre numérique se raréfie par une présence moindre dans les points de vente concrets traditionnels.

Indiscutablement cela contribue à fragiliser et à affaiblir le rôle du libraire qu’il faut par-dessus tout aider car, si cette profession venait complètement à disparaître, la vente des œuvres qui, aujourd’hui, ne se prêtent encore à une diffusion numérique (livres d’art ou les livres jeunesse, entre autres), ne serait plus envisageable.

Face à l’extrême agressivité d’Amazon et d’Apple, l’éditeur doit s’efforcer à maintenir le contrôle du prix du livre numérique. C’est principalement pour cette raison que l’offre numérique légale représente la meilleure réponse au défi que posent les nouvelles technologies.

En réaffirmant la maîtrise de chaque phase de son travail, l’éditeur doit démontrer que l’autoédition, prônée par Amazon, n’est pas le seul horizon possible du livre.

En maintenant cet effort de vouloir conserver son rôle central dans le processus de la création culturelle du livre papier ou numérique - «objet informationnel» ou «objet dématérialisé» - l’éditeur sera en mesure de garantir sa survie et garantir également que, d’ici dix ou vingt ans encore, il continuera à publier des livres papier, avec des tirages peut-être plus faibles qu’aujourd’hui. Mais ils seront équilibrés par les ventes d’e-book et aussi par le recours plus fréquent de … l’impression à la demande.


 

 

Le livre numérique. Crainte ou confiance ? Quatre approches possibles à la problématique de l’e-Book – 1/5

Le livre numérique - 3/5  L'approche du binôme : lecteur / lecture

 

 

 


Repost 0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 00:01

 

E-book-publics-copie-1.jpgAujourd’hui, l’univers du livre est frappé de plein fouet par le choc de la technologie numérique. Faut-il donc, oui ou non, faire  un procès à cette dématérialisation qui transforme en profondeur le statut même du livre ?

Force est de constater que depuis l’apparition de cette révolution numérique, le livre, d’objet qu’il a été jusqu’à présent, tend à se transformer désormais en un service. Telle situation impacte principalement le rôle même du livre mais aussi, par équation, la notion même du droit d’auteur. Cette mutation incite également à transformer, plus ou moins radicalement, les fondements mêmes des métiers des éditeurs, des libraires, des bibliothécaires et, de manière générale aussi, l’ensemble des professions des médiateurs du livre et de la lecture qui assurent la conception, la fabrication du livre, ainsi que la diffusion auprès des lecteurs.

Les lecteurs justement. Il ne faut pas les négliger car leurs pratiques semblent profondément transformées par le passage du papier à l’écran. Une réalité qui fatalement modifie les modalités, les us, et les conditions même de la « lecture ».

Aujourd’hui dans la profession, les polémiques et les postures unilatérales dépourvues de nuances abondent sur ce sujet. Las, les analyses objectives autant que dépassionnées manquent cruellement.

Quelles promesses ou menaces dans la transformation qui est en cours ? Quelles sont les pistes ? Quid des cheminements économiques, industriels, juridiques, culturels à emprunter pour réussir ce virage numérique et éviter l’écueil et le repli dans nos craintes ?

Comment agir par la connaissance et échapper aux anathèmes inutiles autant qu’oiseux ?

Comment dans la profession doit-on œuvrer pour éviter que cette évolution, loin d’être considérée comme une opportunité, ne soit transformée en une catastrophe  générale pour de nombreux éditeurs et libraires indépendants ?

Comment encore le livre - papier et numérique - peut et doit continuer à coexister ?

Comment se préparer aux mutations qui nous attendent, selon les rôles : auteurs, lecteurs, concepteurs, fabricants et pouvoirs publics ?

Voici, à suivre,  quatre approches à la fois distinctes et convergentes, enclines à nous permettre de  forger notre propre opinion au sujet du livre numérique et les problématiques que l’e-Book établit aujourd’hui :

 

1- L’approche à la problématique  éditoriale ;

2 – L’approche à la problématique du  binôme : lecteur / lecture ;

3 – L’approche à la problématique industrielle ;

4 – L’approche numérique  du lecteur / œuvre.

 

Repost 0